La petite histoire dans la grande

Cinq classes de CM2 des écoles Curie, Langevin et Eluard sont venues apprécier le travail de la classe de 3°1 du collège Louise Michel.
Après avoir étudié la première guerre mondiale en histoire, les collégiens ont réalisé des textes par groupe de 3 ou 4 sur le thème : "La petite histoire dans la grande" sous les yeux bienveillants de leurs professeurs de français.
En partant de ces textes, ils ont ensuite réalisé des marionnettes, décors et accessoires en arts plastiques et ont fabriqué le castelet en technologie.
Le programme des CM2 les amène tout juste à la première guerre au moment du spectacle, ce qui permet de réaliser une sorte d’introduction au cours d’histoire.
Plusieurs objectifs étaient en jeu : - Transmettre un savoir à travers le récit
- Apprendre à s’exprimer à l’oral
- Travailler en groupe
- S’investir dans un projet
- Inviter les futures 6e au collège pour apprécier un travail d’élèves.
Sans compter les capacités mises en œuvre spécifiquement dans chaque matière.


Cinq classes de CM2 des écoles Curie, Langevin et Eluard sont venues apprécier le travail de la classe de 3°1 du collège Louise Michel.
Après avoir étudié la première guerre mondiale en histoire, les collégiens ont réalisé des textes par groupe de 3 ou 4 sur le thème : "La petite histoire dans la grande" sous les yeux bienveillants de leurs professeurs de français.
En partant de ces textes, ils ont ensuite réalisé des marionnettes, décors et accessoires en arts plastiques et ont fabriqué le castelet en technologie.
Le programme des CM2 les amène tout juste à la première guerre au moment du spectacle, ce qui permet de réaliser une sorte d’introduction au cours d’histoire.
Plusieurs objectifs étaient en jeu : - Transmettre un savoir à travers le récit
 - Apprendre à s’exprimer à l’oral
 - Travailler en groupe
 - S’investir dans un projet
 - Inviter les futures 6e au collège pour apprécier un travail d’élèves.
Sans compter les capacités mises en œuvre spécifiquement dans chaque matière.
Les 3°1 ont dû se glisser dans plusieurs rôles : du présentateur(trice) à la régie plateau, en passant par la régie son et lumière, le personnel d’accueil, les responsables du silence et les accessoiristes en plus du travail d’auteur et de marionnettiste ! Une lourde tâche pour nos élèves qui ont eu des moments de motivation puis de découragement mais qui ont malgré tous réussi à aller jusqu’au bout !