Le cours d’Education Musicale

LE COURS D’EDUCATION MUSICALE

Les différentes activités

Le cours d’Education Musicale s’organise autour de deux grands champs de compétence, « percevoir » et « produire » et se décline en plusieurs activités :

- Le projet musical collectif d’interprétation ou de création, autour
duquel s’articule la séquence,met en avant la pratique vocale sous toutes ses formes et sur des répertoires variés

- L’analyse auditive, c’est-à-dire l’étude et la compréhension d’un corpus d’œuvres musicales appartenant à des époques et des styles différents : le travail d’écoute « permet la rencontre critique et approfondie avec la diversité des musiques »

- L’histoire des arts , qui permet d’établir des liens entre les différentes formes d’art et de poser des repères esthétiques et chronologiques relevant de la culture artistique.

- Les pratiques complémentaires , c’est-à-dire toute pratique artistique visant à enrichir et à prolonger le projet musical afin de s’approprier le matériau sonore : « explorer, expérimenter, rechercher, transformer les rendus sonores »

L’ensemble de ces activités repose sur la succession de séquences qui constitue le parcours annuel de formation organisé par l’enseignant.

L’année de sixième se concentre sur la perception, la production et la connaissance de phénomènes simples. Les années suivantes approfondissent progressivement les compétences acquises, abordent des réalités et problématiques musicales plus complexes et reviennent autant que nécessaire sur les acquis antérieurs.

Les évaluations

Les évaluations sont écrites en fin de séquence mais surtout orales (pratiques vocales) .Cette pratique continue de l’oralité, durant les quatre années de collège, prépare les élèves à l’épreuve orale d’histoire des arts au D.N.B.
Les diverses évaluations se fondent sur le travail réalisé en classe pendant et à l’issue de la réalisation de chaque projet. Toutes ces évaluations visent à poser un diagnostic, identifier les acquis et les difficultés dans les différents domaines des référentiels de compétence du programme d’Éducation Musicale

Tout travail demandé et effectué en dehors des heures de cours est évalué sous forme de « bonus ».
Conseils méthodologiques

Pour un résultat optimal, il est conseillé aux élèves de :
*Apprendre et réviser ses leçons avant chaque cours d’Éducation Musicale
*Se mettre à jour après une absence (en demandant à un camarade ou en utilisant le cahier de texte numérique)
*Respecter les règles inhérentes au cours d’éducation musicale.
Le non-respect trop fréquent de ces recommandation entraîne des punitions.

Réponses aux questions récurrentes des élèves

A quoi sert le cours d’Education Musicale ?

Tout comme on peut développer des capacités de raisonnement et de logique en Mathématiques, des capacités d’expression et de compréhension en Français, une meilleure connaissance du monde en Histoire-Géographie, l’Éducation Musicale permet de développer notre sensibilité, notre imaginaire, notre mémoire, nos facultés d’analyse, et de concentration.

A quoi çà va servir plus tard ?

1) D’abord, c’est une culture. Il faut savoir que la culture est ce que l’on remarque le plus chez une personne après son apparence physique (ex : dans un débat, ou lors d’un entretien d’embauche).

2) Ensuite, c’est une liberté que l’on peut acquérir en s’ouvrant à d’autres musiques que celles que l’on ne connaît que par la publicité.

3) Par ailleurs, pour de nombreuses raisons, il est utile d’avoir quelques connaissances musicales dans les métiers du tourisme, de la restauration, de la médecine, des transports, de l’architecture (acoustique), de l’enseignement, de l’informatique...

Pourquoi ne pas étudier les musiques à la mode ?

Au collège, on doit découvrir la musique à travers plusieurs siècles à l’échelle de la planète entière, c’est un programme immense...Il est certes compréhensible que les musiques à la mode puissent paraître importantes. Cela s’explique par le fait que chaque génération cherche à se construire une identité à travers des repères qui lui sont actuels. Mais les élèves grandissent, et les modes passent. Accepter la musique d’autres hommes et d’autres temps est un très beau signe d’ouverture d’esprit et de tolérance dont on doit savoir faire preuve. Mais ne vous inquiétez pas, je fais toujours écho aux musiques actuelles dan smes cours.

Chacun a ses propres goûts !

Bien sûr nous avons tous nos préférences...Mais nos goûts évoluent en fonction de notre âge, de nos rencontres, de la mode, de notre milieu social, de nos découvertes, etc...Donc il n’est pas possible de rester enfermé dans un seul style musical, car le futur donne tort à ceux qui prétendent qu’ils n’évoluent jamais. Mieux vaut être ouvert d’esprit dès le début, c’est un comportement bien plus intelligent.

De toute façon, ça ne compte pas dans la moyenne...

Premièrement, c’est faux, l’Éducation Musicale compte comme les Arts Plastiques ou les Mathématiques dans la moyenne, elle compte dans le contrôle continu du Brevet. Il ne faut d’ailleurs jamais négliger les petits coefficients car ils peuvent sauver des examens ou des concours.

Deuxièmement, c’est une très mauvaise habitude pour la vie professionnelle que de délaisser ce que l’on juge secondaire. Les employeurs repèrent immédiatement sur un dossier scolaire le type de candidat qui limite ses efforts à l’essentiel.

Troisièmement, l’objectif d’une discipline artistique ne se résume pas à la note, il est avant tout un éveil culturel pour chaque génération qui passe.

Pourquoi ne pas apprendre et chanter le dernier MHD, Booba qui vient de sortir ?

Premièrement nous n’avons pas tous les mêmes goûts. Une chose aimée par la moitiée de la classe peut être détestée par l’autre moitiée. Et comme je l’ai dis plus haut, j’ai un programme à suivre et il ne dépend pas du desiderata des élèves. Cela ne veut pas dire qu’une chanson actuelle ne peut pas être travaillée en cours . Cependant j’aime à dire que si l’école vous apprend des choses que vous connaissez déjà, elle ne sert plus à rien. Par exemple quand vous allez en EPS, demandez à faire que du foot et vous verrez la réponse de votre professeur. Il vous dira qu’il a son programme et qu’il y a l’AS Foot pour les passionnés. C’est pareil en Education musicale et il y aussi l’atelier chorale où les élèves travaillent à constituer un répertoire avec des chansons qu’ils apprécient et savent chanter.
Peut-être que vous n’avez pas envie de vous investir dans la chorale. Du coup il reste l’OPEN MIC durant lequel vous pouvez faire écouter ou chanter une musique que vous aimez après l’avoir présentée. Pour cela il suffit juste de me prévenir une semaine à l’avance.